Comment préparer et réussir l’hivernage de son camping car ?

Vous avez profité de votre camping car ou de votre caravane tout l’été et il est temps de les remiser pour la prochaine saison. La mise en hivernage, que ce soit dans votre terrain ou en gardiennage est une étape cruciale et déterminante pour assurer la pérennité de votre camping car. Découvrez comment préparer l’hivernage de votre camping-car avec cette liste d’actions à réaliser (pensez à consulter le manuel d’entretien de votre véhicule qui peut contenir des spécificités). 

Hivernage camping car

1. Commencez par l’intérieur de la caravane ou du camping-car 

L’étape la plus importante : la vidange des circuits d’eau

  • Le Boiler ou chauffe eau : Commencez par couper la pompe à eau et purger le boiler grâce à la vanne de vidange. Ouvrez les robinets d’eau chaude de la cuisine et de la salle de bain jusqu’à ce l’air arrive. Ne pas oublier d’obturer la cheminée. 

  • Vidanger les réservoirs d’eaux propres et usées : afin d’éviter que le gel n’endommage vos canalisations, il est préférable de vidanger l’installation ( évier, lavabo, douche et douchette extérieur). Nettoyez en utilisant des produits adaptés et rincez soigneusement. Parce qu’ils sont difficiles à vidanger, n’hésitez pas à ajouter de l’antigel alimentaire dans vos canalisations pour les protéger du froid. Pensez à laisser les vannes et la trappe de visite ouvertes afin de favoriser la circulation de l’air. Graissez les vannes. 

  • Stockage de la pompe à eau : la pompe à eau craint particulièrement les températures négatives. Démontez et stockez la dans un endroit chaud et sec. Profitez pour nettoyer les filtres et graisser les joints. 

  • Vidanger les toilettes : Faites la vidange de la cuve et nettoyez soigneusement à l’aide de produits adaptés. Ouvrez les orifices d’entrée et de sortie pour ventiler. Graissez les joints avec de la graisse silicone. 

L’ électricité

  • Le frigo : Dégivrez et nettoyez le frigo sans oublier les joints. Laissez la porte ouverte afin d’éviter l’installation des moisissures. 

  • Les autres appareils électriques : Mettez l’ensemble des appareils électriques hors tension. 

  • Les batteries : La batterie du moteur et de la cellule étant fragiles par construction, doivent être débranchées et entreposées dans un endroit sec, à l’abri du froid et bien ventilé. Profitez-en pour graisser les cosses de batterie. Nos modèles de bac à batterie sont idéals pour le stockage et la protection. Pour les batteries inaccessibles, vous pouvez opter pour un chargeur solaire de batterie spécial hivernage qui va maintenir la charge de votre batterie pendant l’hivernage du camping-car. 

Gaz

  • Les bouteilles de gaz : Fermez et retirez les bouteilles de gaz. Vérifiez le raccordement des lyres et leur date de péremption. Stockez-les dans un endroit adapté. 

La cellule du camping car

  • Les placards, les soutes et la penderie : Videz et nettoyez placard, notamment les denrées alimentaires qui pourraient attirer les souris. Laissez les portes entrouvertes pour faire circuler l’air. 

  • Les coussins et les lits : Une attention particulière doit être apporté aux matelas et aux coussins pour éviter les problèmes de moisissures lié au phénomène de condensation. Retirez les draps et housses afin d’avoir une meilleure aération. Éloignez-les des parois et disposez les en accordéon pour faire circuler l’air. N’hésitez pas à ajouter un absorbeur d’humidité. Vous pouvez également les entreposer dans un endroit sec et propre. 

  • Les caches : Ajoutez les caches pour éviter que les insectes ne s’installent sur les grilles d’aération. 

  • Les stores : Laissez-les ouverts afin d’éviter d’user prématurément les ressorts. 

 

2. L’extérieur votre caravane ou camping-car

  • Nettoyage de la carrosserie et des plastiques : Profitez de la période de mise en hivernage pour faire un grand nettoyage extérieur à l’aide d’un jet haute pression en veillant à faire attention aux endroits plus sensibles.  Utilisez des produits adaptés pour préserver votre carrosserie. Pensez à nettoyer sous le châssis. 

  • Nettoyage du toit : Pour le toit, optez pour un balai télescopique qui sera moins abrasif qu’un jet haute pression. Si besoin, ajoutez de l’anti-mousse. 

  • Déjaunir les éléments en polyester : le soleil est les UV amènent certaines surfaces à jaunir. Vous pouvez utiliser un gel déjaunissant pour y remédier. 

  • Antirouille : Faite un contrôle minutieux des endroits qui présentent des traces de rouille et ajoutez de l’anti-rouille. 

  • Nettoyage des baies : en raison de leur grande fragilité, choisissez un produit nettoyant de qualité pour ôter les saletés tout en préservant le matériau qui compose la baie (polycarbonate, acrylique, verre ou plexi). 

  • Graissage des joints : Mettez de la graisse à base de silicone sur les joints portes, fenêtres, baies et lanterneaux afin de les protéger du dessèchement, de l’humidité et du gel. 

  • Graissage des essuie-glace : Pensez à graisser vos supports d’essuie-glace. 

  • Obturation des aérations : Utilisez des caches obturateurs en plastique adaptés à vos grilles et prises d’air pour lutter contre le froid et les insectes.

  • Vérifiez les fixations : vos accessoires extérieurs peuvent être amenés à se dévisser (antenne, echelle, porte-vélo…).

 

3. Les éléments annexes : Le auvent et le store d’extérieur

  • Nettoyage du auvent ou du store : nettoyez si besoin selon les recommandations de la marque. 

  • Imperméabilisant : Après un nettoyage il est préférable de remettre de l'imperméabilisant pour auvent. Vérifiez la composition de votre tissu avant d’appliquer tout produit et testez le sur une petite zone. 

  • Les fermetures à glissière: Vous pouvez mettre de la paraffine alimentaire pour lubrifier vos fermetures. 

  • Pliage du auvent : le pliage doit se faire dans un endroit propre et sec.Évitez de replier sur les mêmes plis afin de garder la souplesse de la toile. 

  • Le stockage du auvent : Stockez dans un endroit sec, chauffé et aéré. 

 

4. Le stationnement

  • Faire le plein de carburant : Faites le plein du réservoir afin de limiter la condensation qui dégraderait la qualité du diesel. 

  • Gonflez les pneus : Pour éviter les déformations, gonflez à la pression maximale recommandée par le fabricant. 

  • Les cales : Placez des cales sous les pneus avant de votre camping-car afin de créer une pente qui permettra l’évacuation des eaux. Préférez les cales anti-ovalisations sont toutes indiquées pour un stationnement de longue durée car elles préservent les pneus des déformations. Evitez de stationner votre camping-car sur les cales de mise à niveau qui risquent d’endommager les pneus à cause de la présence des arêtes. 

cale anti ovalisation
  • Retirer le frein à main : Il est préférable de retirer le frein à main car le gel pourrait abîmer les mâchoires et le système de freinage. 

  • Attention au lieu de stationnement : Si vous stationnez votre véhicule en extérieur, évitez de vous placer sur l’herbe qui apporterait de l’humidité sous le châssis. La présence d’une haie risque également de favoriser le verdissement de la carrosserie. Éloignez-vous des arbres qui pourraient faire tomber feuilles et branches en cas de tempête ou de vent fort. 

  • La housse : Si vous stationnez en extérieur, vous pouvez investir dans une housse de camping-car qui protégera votre véhicule des UV, de la poussière et de la chaleur. 

housse camping car
  • Roulez 1 fois par mois : Chaque mois, déplacez votre véhicule et parcourez environ 30 km pour huiler les pièces du moteur et éviter aux joints de se dessécher. Faire tourner le véhicule en restant immobilisé ne suffit pas pour mettre en mouvement toutes les parties mécaniques.